Les coups de cœur et coups de gueule du Centre de Défense des Animaux de Marseille et de Provence.

>>Un chien âgé est plus calme et ne commet pas les innombrables dégâts contrairement à un jeune « fou-fou ».

Les vieux animaux sont les principaux exclus de l’adoption

Rares sont ceux qui sont adoptés dès leur arrivée au refuge, et plus les années défilent moins ils ont une chance de séduire une famille et d’être adoptés particulièrement les gros gabarits. L’âge de l’animal est souvent rédhibitoire pour bon nombre de visiteurs qui viennent avec la ferme intention d’adopter un jeune fougueux. Ils craignent les frais vétérinaires et les éventuels problèmes de santé d’un vieil animal sans compter l’attachement qu’ils pourraient y porter face à une espérance de vie courte. Mais la vieillesse n’est pas forcément synonyme de maladie et ces vieux compagnons sont parfois bien plus robuste qu’on ne pourrait l’imaginer.

De formidables compagnons

Recueillir « un vieux », est la plus belle preuve d’amour que vous puissiez faire à la gente canine et féline car bon nombre d’entre eux finissent dans un refuge jusqu’à la fin de leur vie. Par ce geste, vous lui offrez la chance de vivre des jours paisibles au sein d’une famille aimante qui lui consacre du temps loin du stress et de l’agitation qui règnent dans les refuges. Un animal sauvé, choyé et aimé montre une reconnaissance incroyable envers ses maîtres et vous rend cet amour au centuple après ce qu’il a pu vivre dans le passé.

 

 

>>Coup de coeur pour Shanna Kress qui a fait cette vidéo avec Thibault pour aider le refuge de Cabriès. A voir sur le lien ci-dessous:

https://www.youtube.com/watch?v=Qb2XVfXFGCo

 

 

>>Les Refuges ont des trop-pleins "d'amour" à cause d'humains qui en sont dépourvus !

Ce ne sont pas forcément les abandons des vacances qui remplissent les refuges mais aussi les animaux errants qui saturent les fourrières à cause de l'irresponsabilité des maîtres qui ne surveillent pas leurs animaux, qui ne les identifient pas ou, pour ceux qui le sont, qui oublient de mettre à jour leurs coordonnées à la Société Centrale Canine.

 

 

>>N'en voulez pas aux "Fourrières animales", au contraire !!!

Si elles sont souvent tenues par des associations de protection animale, ce n'est pas par hasard ! Cela permet, de par la loi, de pouvoir replacer à l'adoption les animaux qui n'ont pas de maître, à l'issue des délais de fourrière, au lieu d'être euthanasiés !

Cela leur permet aussi de récupérer les animaux errants, obligation de chaque Maire, pour leur épargner les accidents, les vols, les trafics et leur permettre de retrouver leurs maîtres, surtout si ces derniers, en conformité avec la loi, les ont fait identifier.

 

 

>>"La S.P.A.", ça n'existe pas, arrêtons cette idée reçue !!!

En effet, il n'y a en France aucun organisme officiel et unique dénommé "la S.P.A." qui serait "Nationale" et encore moins financé par l'Etat.

Sous ce terme générique "S.P.A." (Société de Protection des Animaux) se retrouvent pêle-mêle des associations plus ou moins importantes qui sont, en réalité, des Refuges complétement indépendants où les plus petits souffrent évidemment de manque de moyens et ne survivent que grâce au courage et au travail de leurs bénévoles.

Lorsque l'on parle, à tort, de "la S.P.A." dans les Médias, il est fait référence, le plus souvent, à la "S.P.A de Paris", la plus ancienne, la plus importante, mais aussi la plus connue !

Aussi, si vous voulez aidez "la S.P.A.", comme on dit, renseignez-vous d'abord, et tournez-vous en priorité vers le Refuge le plus proche de chez vous, même s'il ne s'appelle pas S.P.A., et aidez-le, surtout s'il a peu de moyens !

Quant au Centre de Défense des Animaux de Marseille et de Provence, dont le Refuge est basé à Cabriès, entre Aix-en-Provence et Marseille, c'est une association reconnue d'Utilité Publique depuis 1974, qui est totalement autonome et indépendante et qui assure la fourrière animale départementale pour 60 communes.

 

Retour en haut de page

Coups de Cœur et de Gueule